Services‎ > ‎

Document d’Information Communal sur les RIsques Majeurs (DICRIM)

Le Mot du Maire :

 

Nous vivons sur un territoire où des phénomènes naturels ou des activités humaines peuvent être dangereux et provoquer d’importantes catastrophes.

Certains de ces drames peuvent se nouer en quelques minutes et entraîner des conséquences difficilement imaginables.

Nous connaissons tous ces événements hors normes qui se produisent dans tous les pays et dont certains  n’ont pas épargné notre agglomération.

 Comme d’autres communes, Pin-Balma est exposée à certains de ses risques :

- inondations,

- intempéries,

- risques sanitaires ou nucléaires.

 Beaucoup de situations peuvent être anticipées et prévenues grâce au recensement et à la connaissance de ces risques.

 Un Plan de Prévention du Risque inondation (PPRi) est en cours d’élaboration sur la commune et  permettra de mettre en place des mécanismes de protection.

 La municipalité,  a élaboré un Dossier d’Information Communal sur les RIsques Majeurs.

 Ce « DICRIM » est fait pour vous, habitants de Pin Balma, pour vous informer et afin que vous preniez connaissance des différentes situations auxquelles  la commune peut être exposée.

 Vous pouvez ainsi prendre connaissance des mesures prises pour les prévenir et en limiter les conséquences.

 Il s’agit avant tout d’une démarche collective qui doit développer chez chacun d’entre nous une culture de la prévention et de la sécurité civile.

  

Le DICRIM ? 

Le « Document d’Information Communal sur les RIsques Majeurs » (DICRIM) a pour objectif de présenter chacun des risques auquel tout ou partie du territoire communal est soumis, et de faire connaître à la population les mesures de prévention, de protection et de sauvegarde mises en oeuvre par la municipalité, afin de réduire l’impact d’un événement majeur sur les personnes, les biens et l’environnement. 

Le DICRIM a également pour but d’informer chacune et chacun d’entre nous sur les consignes de sécurité à respecter pour se protéger en cas d’événement. 

Qu’est-ce qu’un risque majeur ? 

Un risque majeur est un événement à fréquence faible mais de grande gravité, car touchant des enjeux importants. C’est un événement, où un seul accident qui engendre de nombreuses victimes, ou de nombreux dégâts matériels, ou encore de graves dommages à l’environnement. 

Qu’est-ce que l’information préventive ?

Placée sous la double responsabilité du Préfet et du Maire, l’information préventive consiste à renseigner le citoyen sur les risques majeurs susceptibles

de se manifester sur ses lieux de vie, de travail ou de vacances.

 

 

 

Le risque INONDATION :

 

  

La commune de Pin Balma est traversée en son centre par la Seillonne qui s’écoule suivant un axe sud-est / Nord-ouest. Le risque inondation concerne les habitations riveraines de la Seillone, soit environ 40 habitations et 2 centres équestres. 

Les dernières crues récentes ayant marqué la mémoire des habitants à Pin-Balma sont celles de septembre 1991 et juin 1992 pour les quelles la Commune a été déclarée en catastrophe naturelle. 

Une inondation est une submersion plus ou moins rapide d’une zone habituellement hors d’eau, due à une augmentation du débit d’un cours d’eau principalement provoquée par des pluies importantes et durables. 

 

Les bons réflexes en cas d’alerte à la CRUE : 

 AVANT                     - Mettre les produits toxiques ainsi que les appareils électriques hors d’atteinte.

- Se tenir informé en écoutant la radio ou en suivant les nouvelles sur www.radiofrance.fr ou sur www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

  

PENDANT    - Fermer les portes, fenêtres, soupiraux, aérations.

                                    - Fermer le gaz et l’électricité

                                    - Monter aux étages

- Rester informé par poste de radio ou en suivant les nouvelles sur www.radiofrance.fr ou sur www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

- Ne pas aller chercher les enfants à l’école (celle-ci est dotée d’un plan particulier de mise en sûreté) qui prévoit la prise en charge des enfants)

- Ne pas téléphoner (libérer les lignes pour les secours)

           

 APRES                      - Aérer et désinfectez les locaux

- Evaluer les dommages et se mettre en rapport avec son assurance

                                    - Ne rétablir l’électricité que sur une installation sèche.

 

 

 

 

Le risque TEMPÊTE :

 

 

Les tempêtes qui affectent notre région peuvent être à l’origine de pertes importantes en matériels et aussi en vie humaines.

Aux dégâts causés par les vents, peuvent s’ajouter des pluies dévastatrices ainsi que des orages, voire en saison, des chutes de neige abondantes ou du verglas.

                         - le Dispositif de vigilance :

La difficulté pour Météo France, qui surveille les événements météorologiques, réside dans la précision de la prévision de l’intensité et de la localisation du phénomène.

 Toutefois, les prévisions faites par météo France sont enrichies par un dispositif de vigilance relayé département par département selon un code coloré précis : 

 Vigilance verte : pas de vigilance particulière

 Vigilance jaune : Soyez attentifs; si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique ou à proximité d'un rivage ou d'un cours d'eau; des phénomènes habituels dans la région mais occasionnellement et localement dangereux (ex. mistral, orage d’été, montée des eaux, fortes vagues submergeant le littoral ) sont en effet prévus ; tenez-vous au courant de l’évolution de la situation. 

 Vigilance orange : Soyez très vigilant; des phénomènes dangereux sont prévus ; tenez-vous au courant de l’évolution de la situation et suivez les conseils  de sécurité émis par les pouvoirs publics.

 Vigilance rouge : Une vigilance absolue s'impose; des phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle sont prévus ; tenez-vous régulièrement au courant de l’évolution de la situation et respectez impérativement les consignes de sécurité émises par les pouvoirs publics.

  

            - les bons réflexes en cas d’alerte :

 AVANT         - rentrer les animaux domestiques ainsi que le matériel et les objets susceptibles d’être emportés

- arrêter les chantiers, mettre les grues en girouette et rassembler le personnel

- gagner un abri en dur et fermer portes et volets.

 

PENDANT    - débrancher les appareils électriques et les antennes de télévision,.

- Rester informé par poste de radio ou en suivant les nouvelles sur www.radiofrance.fr ou sur www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

- Ne pas aller chercher les enfants à l’école (celle-ci est dotée d’un plan particulier de mise en sûreté) qui prévoit la prise en charge des enfants)

- Ne pas téléphoner (libérer les lignes pour les secours)

- se déplacer le moins possible.

 

APRES          - couper avec précaution les branches et arbres qui menacent de s’abattre

                        - ne monter ni sur les toits ni sur les arbres fragilisés,

                        - ne jamais toucher les fils électriques et téléphoniques tombés à terre.

 

 

Le risque CANICULE :

 

 

Le Plan Canicule est activé, du 1er Juin au 31 Août, chaque année, en fonction du niveau d’alerte de Météo France.

 En cas de problème, téléphoner au numéro d’urgence 08 00 06 66 66.

 Les personnes isolées ou âgées de plus de 65 ans peuvent s’inscrire sur la liste des personnes vulnérables à la Mairie au 05 61 84 74 63.

 LES PRÉCAUTIONS A PRENDRE : 

 Rafraîchir son habitation

- Fermez les volets et les rideaux des façades exposées au soleil. 

- Maintenez les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. 

- Ouvrez les fenêtres tôt le matin, tard le soir et la nuit. 

- Provoquez des courants d’air dans tout le bâtiment dès que la température extérieure est plus basse que la température intérieure. 

- Dans la mesure du possible, baissez ou éteignez les lumières électriques et plus généralement les appareils électriques susceptibles de dégager de la chaleur.

 

Se rafraîchir

- Prenez régulièrement dans la journée des douches ou des bains frais, sans vous sécher. 

- Restez à l’intérieur de votre habitat dans les pièces les plus fraîches et au mieux, dans un espace rafraîchi (réglez votre système de rafraîchissement 5°C en dessous de la température ambiante). 

- En l’absence de rafraîchissement, passez au moins 2 ou 3 heures par jour dans un endroit frais : grands magasins, cinémas, lieux publics...

 

Éviter de sortir

- Évitez de sortir à l’extérieur aux heures les plus chaudes (11h – 21h). 

- Préférez le matin tôt ou le soir tard, restez à l’ombre dans la mesure du possible, ne vous installez pas en plein soleil. 

- Portez un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de préférence de couleur claire.

 

Se désaltérer

- Buvez régulièrement et sans attendre d’avoir soif, au moins 1 litre et demi à 2 litres par jour, sauf en cas de contre-indication médicale. 

- Ne consommez pas d’alcool, qui altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation. 

- Évitez les boissons à forte teneur en caféine (café, thé, colas) ou très sucrées (sodas) car ces liquides augmentent la sécrétion de l’urine. 

- En cas de difficulté à avaler les liquides, prenez de l’eau sous forme solide en consommant des fruits (melons, pastèques, prunes, raisins, agrumes) et des crudités (concombres, tomates, sauf en cas de diarrhées), boire de l’eau gélifiée. 

- Accompagnez la prise de boissons non-alcoolisées d’une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas, pour recharger l’organisme en sels minéraux (pain, soupes, etc.). 

- Évitez les activités extérieures nécessitant des dépenses d’énergie trop importantes (sports, jardinage, bricolage, etc.).

 

Aider ses proches

- Aidez les personnes dépendantes (nourrissons et enfants, personnes âgées, personnes handicapées, personnes souffrant de troubles mentaux) en leur proposant régulièrement des boissons, même en l’absence de demande de leur part. 

- Appelez régulièrement vos voisins et/ou vos proches âgés et/ou handicapés pour prendre régulièrement de leurs nouvelles.

 

 

 

Le risque « RETRAIT-GONFLEMENT » des sols argileux :

 

 

L’aléa retrait-gonflement des sols argileux existe sur la totalité du territoire de la commune de Pin-Balma, et ce à un niveau moyen.

 Ce risque est lié aux variations en eau des terrains. Lors de période de sécheresse, le manque d’eau entraîne un tassement irrégulier du sol en surface, on parle alors du « retrait ». A l’inverse, un nouvel apport d’eau dans ces terrains produit un phénomène de « gonflement ».

 Le retrait-gonflement des argiles sans danger pour l’homme peut provoquer divers désordres sur le bâti : fissuration, décollement ou désencastrement d’éléments …

 Comment lutter contre ce phénomène ?

 La maîtrise de l’aménagement sur les zones à risque, notamment au travers de l’application du Plan de Prévention des risques naturels concernant les mouvements différentiels de terrain (arrêté préfectoral du 30/08 2005), permet de prendre en compte ce risque.

 Règlement disponible sur le site internet de la Mairie, rubrique URBANISME / Plan Local d’Urbanisme.

  EN BREF :

Pour les constructions neuves :

- Prévoir des fondations profondes,

- rigidifier la structure du bâtiment par chaînage,

- Aménager les extérieurs de telle sorte que qu’il n’y ait pas de rejets d’eau,

- veiller à ce que les racines de la végétation ne perturbent pas les niveaux hygrométriques du sous-sol aux alentours du bâtiment (éloignement de la végétation, élagage strict, implantation d’écran anti-racines …)

 

Pour les bâtiments existants :

- Maîtriser les rejets d’eau (drainage hors zone sensible)

- contrôler la végétation en évitant de planter trop près et en élaguant les arbres.

 

  

 

CONSIGNES GÉNÉRALES applicables à chaque risques:

 

 

• Restez sur place (domicile, bureau, magasin, …). N’évacuez pas sans en avoir reçu l’ordre.

 • N’allez pas chercher les enfants à l’école, ils y seront protégés par le biais de procédures spécifiques.

 • Ne téléphonez pas (ni portable, ni fixe) mais laissez le téléphone branché.


Les réseaux et les lignes doivent rester disponibles pour les secours.

 • Tenez-vous informé du risque via la radio ou internet (Cf. numéros utiles).

 • Gardez près de vous un moyen d’éclairage autonome en cas de coupure d’électricité.

 • Suivez les consignes annoncées par la Mairie ou les Sapeurs Pompiers.

 • Si vous circulez, n’abandonnez pas votre véhicule au milieu de la chaussée,

il constituerait une gêne pour les secours.

 

• Ayez toujours un poste de radio portatif en état de marche et facilement accessible, ainsi que des piles neuves. En cas d’alerte, il vous permettra de rester informé en écoutant les informations divulguées.

 • Ayez toujours à portée de main le matériel nécessaire au confinement

(linges, adhésif, …).

  

Se préparer à une évacuation :

Rassemblez papiers, argent, nécessaire de toilette, médicaments et objets de première nécessité pour une éventuelle évacuation.

 

 

 

Les autres risques : sanitaires, nucléaire

 

 

En cas de pic pandémique la Commune a prévu une organisation spécifique et pourra ainsi assurer la continuité de ses missions. Accueil physique et téléphonique général, relaie des informations officielles, rassurer les populations.

 

Dans le cadre du renforcement de la prévention du risque nucléaire, la Préfecture de la haute-Garonne a mis en place un plan départemental de gestion et de distribution de comprimés d’iode stable, à laquelle la Commune participa.

 

  

LES NUMEROS UTILES

 


Obtenir des informations sur le phénomène en cours :

Mairie :               05.61.84.74.63.

Préfecture            05.34.45.36.27.

France Inter :       88.1 FM

France Info :        105.5 FM

Sud radio :           101.4 FM

 

 

Numéros d’urgence :

Depuis un portable : 112

Pompiers :              18

SAMU :                  15

Gendarmerie :         17

SOS Médecin :        05.61.33.00.00.

 Connaître les prévisions des crues :

 www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Serveur vocal de la Préfecture : 0 820 10 01 10.

  Connaître les prévisions météorologiques :

www.meteofrance.fr

Serveur vocal : 08.92.68.02.31.

  

 

 Pour vous renseigner en cas d’alerte, évitez de téléphoner sur les lignes réservées à l’appel des secours (15, 17, 18, 112) mais écoutez la radio ou consultez internet.